Archives mensuelles : novembre 2012

Les photographes du Centre Pompidou.

Plusieurs photographes ont travaillé pour le Musée National d’Art Moderne à Paris.
Les activités du CNAC (Centre national d’art contemporain), créé en 1967, prennent fin en 1973. Une nouvelle structure, le département des arts plastiques (DAP), dirigé par Pontus Hulten, naît de la fusion du CNAC et du MNAM (installé depuis 1947 au Palais de Tokyo), celle-ci reprend le nom de Musée national d’art moderne en 1976 et devient un département du Centre national d’art et de culture Georges Pompidou.

Dès 1972, le photographe Jacques Faujour rejoint l’équipe du CNAC dirigée par Blaise Gauthier. Il photographie, au départ, essentiellement les œuvres. Les expositions organisées rue Berryer sont documentées par le photographe indépendant André Morain. Jacqueline Hyde intervient elle aussi régulièrement. Béatrice Hatala travaille pour la documentation, elle photographie non seulement la muséographie, mais réalise des reportages à l’extérieur sur toute l’actualité artistique parisienne et éventuellement en province.

A partir de 1977 une équipe composée de Peter Willi, Christian Bahier, Philippe Migeat, est chargée de reproduire les collections. Georges Meguerditchian fait les photographies des audiovisuels pour les diaporamas des expositions, il réalise aussi des reportages. Jean Claude Planchet et Eustache Kossakowski travaille pour le Centre de création industrielle (CCI), ils photographient l’architecture et le design.

En 1981, Adam Rzepka rejoint Jacques Faujour pour photographier les expositions temporaires, des reportages nécessaires à leur réalisation, mais aussi pour les catalogues.
Des photographes indépendants comme Jean-Christophe Mazur travaillent aussi sporadiquement dans le cadre de missions pour le Centre Pompidou. Certaines expositions ou évènements sont aussi couverts par des photographes extérieurs.

Pendant les trente années d’activité du Centre Pompidou, l’équipe a évolué, les rôles et les missions ont été redéfinis. Comme l’explique Jacques Faujour : « Au départ chacun avait son domaine et puis petit à petit les choses se sont un peu assouplies ». Les photographes s’adaptent suivant les appels et les demandes mais encore selon leurs affinités et leurs compétences.

Programme de la table ronde : « Regards de photographes sur les architectures publiques »

Dans le cadre du mois de la Photo à Paris

mercredi 21 novembre à 19h

table ronde à la Cité de l’architecture et du Patrimoine

  • Marc MAWET, architecte, enseignant, commissaire de la biennale « Photographie et architecture » de la faculté d’architecture de La Cambre-Horta, Université Libre de Bruxelles
  • Michel POIVERT, professeur et directeur de l’UFR Histoire de l’Art et Archéologie, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Gilles RAYNALDY, photographe
  • Silke SCHMICKL, historienne de l’art, directrice de la maison d’édition vidéo Lowave
  • Dominique VERSAVEL, conservatrice des fonds de photographie moderne au département Estampes et Photographie de la Bibliothèque nationale de France
  • Cyrille WEINER, photographe

autour d’Aude MATHE, chef de projet audiovisuel et photographie à la Cité de l’architecture et du patrimoine/ musée des Monuments français.

Ce troisième rendez-vous entre photographie et architecture, est consacré aux «Architectures publiques». Bibliothèques, écoles, musées… autant de bâtiments traversés par les foules et vibrant de la vie qu’ils abritent. Comment traduire, en photographie, les relations qui se tissent entre les lieux et leurs occupants ? Entre recherche esthétique et regards sur la société, des photographes font œuvre de ces questions.

La question de l’usage des lieux entre ici au cœur du sujet. Une certaine tradition photographique veut que l’architecture soit montrée dans sa pureté, vide de ses occupants et de l’activité qui la caractérisent (…) Dans sa série sur les musées, Thomas STRUTH explore le dialogue qui s’installe entre les visiteurs, les lieux et les œuvres exposées… En savoir plus

Place et statut du document dans l’exposition

Par Florian Cali

L’étude d’une exposition de manière approfondie nécessite de s’intéresser à tous les aspects de celle-ci : des premières correspondances entre le commissaire et les artistes jusqu’à la réception par le public et la presse (au travers des revues de presse ou des études des publics). Il est donc nécessaire de prendre en compte et d’analyser un grand nombre d’informations ; dans le cas du projet de catalogue raisonné du Centre Pompidou, ces données sont au nombre de quarante environ, correspondant à autant d’entrées pour chaque fiche d’exposition répertoriée dans ledit catalogue. On retrouve ainsi des informations telles que les dates et le(s) lieu(x) de présentation de l’exposition, les intervenants qui ont contribué à sa réalisation (commissaires, conservateurs, chargés de projets…), le nombre de visiteurs, le budget, etc. Cependant, les éléments centraux d’une exposition restent par essence les oeuvres et/ou objets exposés, auxquels il faut attacher une grande attention. Établir une liste précise des oeuvres exposées à partir de documents d’archives ou du catalogue d’exposition par exemple peut ainsi nous confronter à un certain nombre de questionnements et d’ambiguïtés. 

Jacques Faujour, Vue de l’exposition « Theo Van Doesburg. Projets pour l’Aubette ». 1977, Muséographie des Collections, MNAM-CCI, Service des Collections (M5050_MU_1977_X_1239).

Continuer la lecture de Place et statut du document dans l’exposition 

Séminaire « Museum of American Art : Une histoire par l’assistant technique du MoMA »

Dans le cadre du séminaire Something you should know animé par Patricia FALGUIERES (professeur agrégée à l’EHESS), Élisabeth LEBOVICI (chargée de conférence à l’EHESS), Hans-Ulrich OBRIST (directeur de la Serpentine Gallery, Londres) et Natasa PETRESIN-BACHELEZ (directrice des Laboratoires d’Aubervilliers)

Mercredi 21 novembre 2012 de 19h à 21h

Lieu :  Maison des Sciences de l’Homme, 

16 – 18 RUE SUGER, 75006 Paris (M° Odéon ou Saint-Michel)

 

Le Museum of American Art est un établissement éducatif, dédié à la collecte, à la préservation et à la présentation de la mémoire de l’art moderne américain, tel qu’il a été présenté par le MoMA lorsqu’il a fait tourner ses collections en  Europe durant les années 1950. Sa collection permanente « MoMA and Americans » est située sur Stalinalee 91 à  Berlin et elle est ouverte au public depuis 2004. Continuer la lecture de Séminaire « Museum of American Art : Une histoire par l’assistant technique du MoMA » 

Les images de THE ART SHOW pour un tableau vivant reconstitué

Par Juliette O’leary

S’il est frustrant de louper une exposition et de ne la voir qu’à travers les photographies, le catalogue, ou les discours critiques qui s’y rapportent, ça l’est d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un tableau vivant d’Edward Kienholz. Composé de dix-neuf mannequins sculptés et parlants ainsi que de quatorze tableaux, « The Art Show 1963-1977 » consiste en une reconstitution de vernissage dont les mannequins ne sont autres que les répliques moulées des membres de l’entourage de Kienhloz tels que le galeriste américain Gilbert Brownstone, ses enfants Noah, Chrisi et Jenny ou encore la collectionneuse Virginia Dawn. Nous noterons que l’artiste et le commissaire de l’exposition, Pontus Hulten, entretiennent une étroite relation depuis plusieurs années lorsqu’ils organisent l’événement en 1977. Peu étonnant donc, de retrouver ce dernier statufié parmi les mannequins ! Répartis dans l’espace, un verre de punch à la main pour certains, en communion avec les tableaux pour d’autres, ces derniers contemplent The art show drawings, œuvres plus ou moins explicatives autour du projet. À la fois exposition individuelle et inédite mais aussi œuvre à part entière, THE ART SHOW brouille les pistes.  

Continuer la lecture de Les images de THE ART SHOW pour un tableau vivant reconstitué 

Journée d’étude : « Le catalogue raisonné des expositions du Centre Pompidou : vers une archive ouverte de l’exposition »

Journée d’étude

organisée par le Labex Arts-H2H Université Paris 8 et le Centre Pompidou

Participation libre, sur inscription préalable obligatoire :
histoire.expositions@centrepompidou.fr

Mardi 4 décembre 2012 à 9h30, forum niveau -1 petite salle

Introduction à la journée : Pourquoi le Centre Pompidou s’est-il engagé dans cette recherche ?
par Catherine GRENIER, MNAM-CCI

10h-11h15 : Table ronde : Qu’est-ce que décrire une exposition ? Les mutations du genre exposition au Centre Pompidou
par Bernadette DUFRENE, Université Paris 8
Débat
Sophie DUPLAIX, MNAM-CCI,
Roberto CONDURU, Université de Sao Paolo,
Remi PARCOLLET, Université Paris I Labex CAP

11h 30 : La description des expositions au regard du web sémantique
par Emmanuelle BERMES, Centre Pompidou, service multimédia

12h : Première tentative d’une histoire visuelle de la présence du registre documentaire dans les expositions d’art du Centre Pompidou
par Didier SCHULMANN, MNAM-CCI, Bibliothèque Kandinsky

12h30: Displaying Modernism: MoMA’s Exhibition Archives
par Michelle ELLIGOTT, The Museum of Modern Art

14h30 : L’historiographie de l’exposition
par Jérôme GLICENSTEIN, Université  Paris 8

15h : The Importance of Exhibition History and the Exhibition Archive
par Bruce ALTSHUELR, New-York University

16h : Le projet MELA
par Carles GUERRA, MACBA et Mark Nash, Royal College of Arts

17h30 : Clôture des travaux
par Alain SEBAN, Président du Centre Pompidou

 

Stéphanie Rivoire

Conservatrice des Archives - Bibliothèque Kandinsky - MNAM/CCI Chargée de projet Catalogue raisonné des expositions au Centre Pompidou

More Posts

Follow Me:
Twitter