Archives mensuelles : septembre 2012

Les reportages photographiques de Jean-Christophe Mazur dans les ateliers d’artistes. Un état des lieux des conditions de la création contemporaine

par Magali Taureilles

[Résumé de mémoire d’étude de 1ère année de 2ème cycle de l’École du Louvre, année 2008/2009]

Ce mémoire d’étude porte sur les reportages photographiques de Jean-Christophe Mazur dans les ateliers d’artistes appartenant aux collections permanentes du musée Georges Pompidou. Il s’agit plus précisément d’une commande publique de la Bibliothèque Kandinsky débutée en 2005. L’observation et l’analyse du corpus photographique, composé de vingt reportages, ont soulevé plusieurs interrogations.

Continuer la lecture de Les reportages photographiques de Jean-Christophe Mazur dans les ateliers d’artistes. Un état des lieux des conditions de la création contemporaine 

La question déterminante de l’accessibilité des sources à propos des « Ateliers Aujourd »hui »

par Julien Hector

Le fait de travailler sur une série d’expositions me permit de grouper en quelque sorte mes recherches que ce soit aux archives ou dans le fonds de la bibliothèque Kandinsky. Beaucoup d’informations étaient en effet commun aux quatre expositions sur lesquels j’élaborais une fiche.

Cependant, cela se révéla être également un handicap. En effet, autant les informations « générales » sur le principe des « Ateliers Aujourd’hui » étaient assez aisées à obtenir ; autant les informations plus particulières sur chaque édition furent difficile voire impossible à obtenir.

Continuer la lecture de La question déterminante de l’accessibilité des sources à propos des « Ateliers Aujourd »hui » 

Une série d’expositions : les « Ateliers Aujourd’hui »

par Julien Hector

A l’automne 1977, le Centre Pompidou organisa une série d’expositions visant à rendre compte de la création artistique contemporaine de l’époque en exposant de jeunes artistes pour la plupart, inconnus ou en devenir. Sous l’impulsion de Pontus Hulten et surtout de Maurice Eschapasse, les galeries contemporaines donnant sur le forum abritèrent à partir de septembre 1977, ce qu’on appela alors Ateliers Aujourd’hui. Ainsi entre le 7 septembre et le 3 octobre, le peintre Jean de Gaspary et la photographe Deidi von Schaewen ouvrirent le bal de cette série d’expositions avec Atelier Aujourd’hui 1. En effet, chaque « atelier » rassemblait, durant un mois, deux artistes.

Au rythme d’une exposition par mois, Maurice Eschapasse chargeait un conservateur du musée de choisir deux artistes de la scène artistique contemporaine. L’accrochage résultait d’une collaboration étroite entre les artistes et le Centre. Continuer la lecture de Une série d’expositions : les « Ateliers Aujourd’hui » 

Choisir ses objets d’étude

par Juliette O’Leary

Jusqu’à présent, ma contribution au catalogue raisonné consiste en trois fiches d’exposition qui se déroulent entre 1977 et 1981. Mon premier choix a d’abord été orienté par un paramètre temporel. Souhaitant débuter la constitution du catalogue par une année test, le Cercle de réflexion propose de travailler dans un premier temps sur les expositions de 1977, année inaugurale du Centre Pompidou.

Continuer la lecture de Choisir ses objets d’étude 

« La Géographie de la couleur », entretien avec Jean-Philippe Lenclos

par Laëtitia Tirano

[Entretien réalisé le 5 juillet 2012 avec Jean-Philippe LENCLOS, designer et coloriste, au sujet de l’exposition monographique « La Géographie de la couleur » consacrée à ses recherches et travaux  et présentée au Centre Pompidou du 26 mai au 26 juin 1977.]

 

L. T. : Ma première question concerne l’accrochage de l’exposition « La Géographie de la couleur » de 1977. Selon moi, l’accrochage est l’une des partie les plus intéressantes d’une exposition, or aucun document quel qu’il soit ne relate ce passage.

J.-Ph. L. : Je commencerai par un bref historique. Je suis designer spécialisé dans la couleur. J’ai créé dans les années 1970 une agence que j’ai appelée « L’Atelier 3D Couleur ». Ce bureau d’études se consacre à la conception et l’application de la couleur en trois dimensions pour l’environnement, l’architecture et les produits industriels. Tout en développant des projets pour l’urbanisme et l’industrie, j’ai poursuivi une recherche sur la spécialité des couleurs dans l’habitat vernaculaire des régions de France tout d’abord, et ensuite en Europe et sur d’autres continents. François Barré qui dirigeait le CCI s’est très vite intéressé à mes travaux pour leur démarche claire et pragmatique. Il a décidé de les présenter au Centre Pompidou dans la période inaugurale. Ces travaux avaient déjà fait partie de l’exposition « France is color » au Design Center de Londres en 1974. Je voulais montrer mes deux orientations pour la couleur : l’une fondée sur l’analyse du patrimoine historique, l’autre sur la création architecturale et le design industriel. Cette exposition a permis de me faire mieux connaître, d’autant plus que Tom Porter, professeur à Oxford, a été soudain convaincu par ma méthode et ma théorie sur la « Géographie de la couleur », concept qui démontre que chaque lieu géographique, par sa géologie, son climat, sa lumière, engendre des comportements socio-culturels dans le domaine de l’utilisation de la couleur, qu’il s’agisse de l’habitat ou des biens de consommation et des biens d’équipements. Ces recherches ont fait l’objet de nombreuses publications en France et à l’étranger et ont donné lieu à la publication de quatre livres : « Les couleurs de la France : maisons et paysages », Paris :  Le Moniteur, 1982, 240p. ; « Couleurs de l’Europe : géographie de la couleur », Paris : Le Moniteur, 1995, 272p. Couleurs du monde: géographie de la couleur, Paris : Le Moniteur, 1999, 288p. ; Maisons du monde : couleurs et décors de l’habitat traditionnel, Paris : Le Moniteur, 2007, 288p.

Tom Porter, donc, publia en 1976 le livre « Colour for Architecture » (Grande-Bretagne : Éd. Studio Vista) dans lequel il consacra un long chapitre sur la Géographie de la couleur.

L. T. : Revenons à l’accrochage de votre exposition au Centre Pompidou. Comment s’est déroulée la préparation de votre exposition ?

Continuer la lecture de « La Géographie de la couleur », entretien avec Jean-Philippe Lenclos 

Laëtitia TIRANO

- 2008: Baccalauréat scientifique (spécialité Physique/Chimie) - 2008-2011: Classes préparatoires aux grandes écoles (spécialité Histoire de l'art / option Latin) - 2009-2011: Participation à deux projets de mise en valeur du site Lycée Michelet - 2011-2012: Master 1 -Patrimoine, muséologie et numérique (Paris Ouest Nanterre) - 2011-2012: Stage de médiation culturelle au Musée du Quai Branly - 2012: co-organisatrice de la Nuit des Musées 2012 du Musée du Quai Branly (dans le cadre du stage) - 2012: Stage "Histoire des expositions" à la Bibliothèque Kandinsky -Centre Pompidou - 2012-2013: Master 2 pro -Médiation culturelle, patrimoine et numérique

More Posts

Trois expositions inaugurales du CCI, Centre de Création Industrielle

par Laëtitia Tirano

Pour commencer l’étude des expositions du Centre de Création Industrielle* [CCI], j’ai choisi trois expositions : La Géographie de la couleur : De l’analyse de site au concept d’application. les recherches de Jean-Philippe Lenclos, Design aux USA : design pour le plus grand nombre ainsi que Les Avatars de Miss Liberty : La statue de la Liberté, symbole de l’Amérique.

Continuer la lecture de Trois expositions inaugurales du CCI, Centre de Création Industrielle 

Laëtitia TIRANO

- 2008: Baccalauréat scientifique (spécialité Physique/Chimie) - 2008-2011: Classes préparatoires aux grandes écoles (spécialité Histoire de l'art / option Latin) - 2009-2011: Participation à deux projets de mise en valeur du site Lycée Michelet - 2011-2012: Master 1 -Patrimoine, muséologie et numérique (Paris Ouest Nanterre) - 2011-2012: Stage de médiation culturelle au Musée du Quai Branly - 2012: co-organisatrice de la Nuit des Musées 2012 du Musée du Quai Branly (dans le cadre du stage) - 2012: Stage "Histoire des expositions" à la Bibliothèque Kandinsky -Centre Pompidou - 2012-2013: Master 2 pro -Médiation culturelle, patrimoine et numérique

More Posts

Repenser la photographie d’institution : Jacques Faujour et « Manifeste »

Par Diane Antille

[Résumé de mémoire d’étude de 1ère année de 2ème cycle de l’École du Louvre, année 2008/2009]

J. Faujour, planche-contact 20.73, n°2. Photographie d’accrochage réalisée lors de « Manifeste, une histoire parallèle, 1960-1990″. Tirage numérique d’après les planches-contact, 1993, Fonds muséographie, Collections photographiques de la Bibliothèque Kandinsky/MNAM-CCI.

Entre 1992 et 1993, le Musée National d’Art Moderne présente « Manifeste », une monstration particulièrement importante de sa collection, quinze années après l’ouverture du Centre Pompidou. Cet événement, en son temps particulièrement polémique, demeure aujourd’hui dans les Collections photographiques de la Bibliothèque Kandinsky grâce aux photographies prises par différents photographes du Musée.

 

Jacques Faujour, un des premiers photographes du Centre, est intervenu sur deux séries de photographies. Ces dernières permettent d’interroger les enjeux de la photographie documentaire au sein d’une institution, mais également de différencier la photographie d’accrochage de la photographie d’exposition. Ce travail institutionnel est particulièrement riche puisqu’il permet d’observer les différents échanges intervenus avec l’œuvre personnelle du photographe, pétrie d’Humanisme. Les photographies prises in situ s’éloignent des conventions implicites que comporte la photographie institutionnelle, soit d’une photographie dite « documentaire ». Cependant, davantage empreintes d’un certain « esprit Beaubourg », elles tendent à interroger les impératifs du travail photographique institutionnel et l’usage qui en est fait.

J. Faujour, planche-contact 20.83, n°7. Photographie d’exposition réalisée lors de « Manifeste, 30 ans de création en perspective, 1960-1990 ». Tirage numérique d’après les planches-contact, 1992, Fonds muséographie, Collections photographiques de la Bibliothèque Kandinsky/MNAM-CCI.

 

J. Faujour, planche-contact 20.87, n°31. Photographie d’exposition réalisée lors de « Manifeste, 30 ans de création en perspective, 1960-1990 ». Tirage numérique d’après les planches-contact, 1992, Fonds muséographie, Collections photographiques de la Bibliothèque Kandinsky/MNAM-CCI.

 

J. Faujour, planche-contact 20.87, n°2. Photographie d’exposition réalisée lors de « Manifeste, 30 ans de création en perspective, 1960-1990 ». Tirage numérique d’après les planches-contact, 1992, Fonds muséographie, Collections photographiques de la Bibliothèque Kandinsky/MNAM-CCI.

 

J. Faujour, planche-contact 20.88, n°15. Photographie d’exposition réalisée lors de « Manifeste, 30 ans de création en perpective, 1960-1990 ». Tirage numérique d’après les planches-contact, 1992, Fonds muséographie, Collections photographiques de la Bibliothèque Kandinsky/MNAM-CCI.