Les reportages photographiques de Jean-Christophe Mazur dans les ateliers d’artistes. Un état des lieux des conditions de la création contemporaine

par Magali Taureilles

[Résumé de mémoire d’étude de 1ère année de 2ème cycle de l’École du Louvre, année 2008/2009]

Ce mémoire d’étude porte sur les reportages photographiques de Jean-Christophe Mazur dans les ateliers d’artistes appartenant aux collections permanentes du musée Georges Pompidou. Il s’agit plus précisément d’une commande publique de la Bibliothèque Kandinsky débutée en 2005. L’observation et l’analyse du corpus photographique, composé de vingt reportages, ont soulevé plusieurs interrogations.

L’ensemble de ces questions porte sur les conditions de création qu’il s’agisse du photographe Jean-Christophe Mazur ou des artistes photographiés : peut-on parler de documentaire impliqué ? le travail du photographe est-il réellement documentaire et jusqu’où va la neutralité ? Enfin, peut-on dégager un état des lieux de la création contemporaine ? Le présent mémoire tentera de réfléchir et de répondre à ces questionnements, pour en dégager une éventuelle redéfinition de l’atelier d’artiste à l’heure de la création contemporaine.

Atelier de Xavier Veilhan. Paris, lundi 17 octobre 2005: photogr. de Jean-Christophe Mazur
Atelier de Thomas Hirschhorn. Aubervilliers, lundi 17 janvier 2005 : photogr. de Jean-Christophe Mazur
Atelier de Tatiana Trouvé. Paris, mardi 9 janvier 2007: photogr. de Jean-Christophe Mazur
Atelier de Sarkis. Le Kremlin-Bicêtre, 2007 : photogr. de Jean-Christophe Mazur
Atelier de Matthieu Laurette. Paris le mardi 31 mai 2005: photogr. de Jean-Christophe Mazur
Atelier de Claude Closky. Paris, jeudi 7 juillet 2005 : photogr. de Jean-Christophe Mazur

1 réflexion sur « Les reportages photographiques de Jean-Christophe Mazur dans les ateliers d’artistes. Un état des lieux des conditions de la création contemporaine »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.