Archives du mot-clé Ateliers Aujourd’hui

La petite histoire derrière la grande

Par Kevin Piyasena

Pontus Hultén en discussion avec l’artiste Peter Bardazzi (à droite : Billy Kluver) à la soirée d’Andy Warhol au profit de l’association : « Experiments in Art and Technology ». (ca. 1979).  Photo : John Bardazzi

Le théâtre, c’est en réalité la genèse de la création.

Cette citation d’Antonin Artaud exprime ce que nous ressentons lorsque nous découvrons les vraies raisons de certaines expositions. Se jouent en coulisses, entre les acteurs des mondes de l’art, de nombreuses petites scènes privées. Des scènes qui éclairent souvent bien mieux les véritables raisons du montage de certaines expositions, que les communiqués de presses ou les catalogues. A n’en pas douter, ces textes officiels cherchent une raison intellectuelle ou scientifique à la mise en avant d’un artiste dans une grande institution comme le Centre Pompidou. Mais plus souvent la petite histoire derrière la grande est faite de rapports humains entre des « officiels de l’art » et des artistes. Malheureusement il est très rare d’entendre ces histoires. Qui sait que Pontus Hulten fut très sensible au détournement des panneaux de signalisation de Gérard Fromanger en 1978, car l’été précédent, il volait dans le secret des nuits turques avec son amie de l’époque les panneaux que les habitants d’une petite île fabriquaient eux-mêmes ? Qui sait que les « Ateliers Aujourd’hui », série d’expositions récurrentes dans les années 1977-1979, qui exposaient des artistes peu connus venant de  province, furent lancés sous la pression des critiques de cette même province, qui voyaient dans l’ouverture du Centre Pompidou en 1977 un énième parisianisme culturel ?

Les textes officiels sont intéressants dans la mesure où ils cautionnent moralement ces rapports humains, mais ils ne peuvent suffire pour la bonne compréhension de la genèse d’une exposition. Je pense qu’il est important de trouver ces petites histoires passionnantes et de les diffuser en même temps que les informations objectives sur chaque exposition. Il est évident qu’elles ne suffisent pas et qu’elles sont très partiales mais ce sont des anecdotes qui j’en suis sûr amèneront le public à être plus concerné par le catalogue raisonné des expositions. En aucun cas nous ne trahirions la confidence de ces propos en les rapportant, ils sont une partie de la vérité : charge à nous d’expliquer clairement les précautions à prendre face à ce type d’information. Notre volonté de rendre accessible au plus grand nombre des informations difficiles à trouver, justifie pleinement que l’institution soit complètement honnête. Le personnel du Centre et les artistes sont humains et les rapports entre eux ont un véritable intérêt. Ils permettent de mieux comprendre comment vit et se construit un centre d’art et de culture. Ce qui va à mon avis dans le sens du catalogue raisonné des expositions.

Entretien avec Denis Rivière au sujet des « Ateliers Aujourd’hui 2 »

Par Julien Hector

[Synthèse de l’entretien réalisé dans l’ancien atelier de l’artiste au 10 rue Erard, Paris 12ème, le 10 juillet 2012]

Genèse du projet

« Ateliers d’Aujourd’hui » était une idée de Maurice Eschapasse. Le projet « Ateliers » date de courant 1976. Après sa mort brutale , ce type de manifestations disparut du Centre. Le projet était vraiment issu du regard d’Eschapasse sur le monde de la création artistique. Eschapasse était venu voir Denis Rivière pour lui proposer le projet  » Ateliers Aujourd’hui ». Il faisait en quelque sorte la tournée des ateliers. Et il s’occupait aussi des ateliers d’artistes. Les deux hommes se sont liés d’amitié. Rivière allait souvent chez Eschapasse le dimanche. Denis Rivière le décrit comme une personne très humaine, avec une affection particulière pour les peintres. Pour Eschapasse, « les peintres existaient ».

« Atelier Aujourd’hui 2 « 

Le reportage photographique de Jacques Faujour fait vivre l’atelier. Le principe des « Ateliers » permettait au visiteur d’entrer dans l’atelier de l’artiste, de mieux se représenter l’auteur des oeuvres qu’il pouvait voir dans l’exposition. Les photos de Faujour furent encadrées et sept d’entre elles furent exposées. Le choix se fit avec le photographe. Le thème du reportage était totalement libre et Rivière avait choisi de se placer dans une dimension décalée, humoristique. Denis Rivière se rappelle de Jacques Faujour comme d' »un type chaleureux et ouvert ». Le choix des oeuvres exposées avait été fait par Maurice Eschapasse en concertation avec l’artiste. Une oeuvre de Rivière fut achetée par le Centre  Pompidou (séance du 20 juin 1977 du Sous- Comité d’acquisitions d’oeuvres d’art) Sans Titre, 130×195 cm. Elle fut exposée dans « Ateliers 2 ». […] Continuer la lecture de Entretien avec Denis Rivière au sujet des « Ateliers Aujourd’hui 2 » 

La question déterminante de l’accessibilité des sources à propos des « Ateliers Aujourd »hui »

par Julien Hector

Le fait de travailler sur une série d’expositions me permit de grouper en quelque sorte mes recherches que ce soit aux archives ou dans le fonds de la bibliothèque Kandinsky. Beaucoup d’informations étaient en effet commun aux quatre expositions sur lesquels j’élaborais une fiche.

Cependant, cela se révéla être également un handicap. En effet, autant les informations « générales » sur le principe des « Ateliers Aujourd’hui » étaient assez aisées à obtenir ; autant les informations plus particulières sur chaque édition furent difficile voire impossible à obtenir.

Continuer la lecture de La question déterminante de l’accessibilité des sources à propos des « Ateliers Aujourd »hui » 

Une série d’expositions : les « Ateliers Aujourd’hui »

par Julien Hector

A l’automne 1977, le Centre Pompidou organisa une série d’expositions visant à rendre compte de la création artistique contemporaine de l’époque en exposant de jeunes artistes pour la plupart, inconnus ou en devenir. Sous l’impulsion de Pontus Hulten et surtout de Maurice Eschapasse, les galeries contemporaines donnant sur le forum abritèrent à partir de septembre 1977, ce qu’on appela alors Ateliers Aujourd’hui. Ainsi entre le 7 septembre et le 3 octobre, le peintre Jean de Gaspary et la photographe Deidi von Schaewen ouvrirent le bal de cette série d’expositions avec Atelier Aujourd’hui 1. En effet, chaque « atelier » rassemblait, durant un mois, deux artistes.

Au rythme d’une exposition par mois, Maurice Eschapasse chargeait un conservateur du musée de choisir deux artistes de la scène artistique contemporaine. L’accrochage résultait d’une collaboration étroite entre les artistes et le Centre. Continuer la lecture de Une série d’expositions : les « Ateliers Aujourd’hui »