Trois expositions inaugurales du CCI, Centre de Création Industrielle

par Laëtitia Tirano

Pour commencer l’étude des expositions du Centre de Création Industrielle* [CCI], j’ai choisi trois expositions : La Géographie de la couleur : De l’analyse de site au concept d’application. les recherches de Jean-Philippe Lenclos, Design aux USA : design pour le plus grand nombre ainsi que Les Avatars de Miss Liberty : La statue de la Liberté, symbole de l’Amérique.

Ces trois expositions ont eu lieu dans le même espace et durant la même période : dans la Galerie d’Actualité, du 26 mai au 26 juin 1977. Cette particularité est une conséquence de la programmation du CCI qui devait être en rapport avec celle du MNAM. Cette dernière proposait alors la grande manifestation Paris – New-York.

Les Avatars de Miss Liberty : La statue de la Liberté, symbole de l’Amérique et Design aux USA : design pour le plus grand nombre sont présentées avec une mise en scène certaine. Pour raconter l’histoire de la Statue de la Liberté depuis sa création et son érection à New-York à ses multiples transformations artistiques et commerciales, la première exposition est construite autour de caisses de transport ouvertes ou non, sur ou dans lesquelles sont exposées les œuvres (sculpture, peintures, dessins, objets, etc…). De même, l’exposition sur le design aux USA présente l’histoire de celui-ci des origines à nos jours. Des panneaux muraux didactiques et attractifs sous forme d’un grand cahier de notes exposent des photographies et dessins commentés, tandis que des panneaux centraux sous forme d’étoiles (rappelant certainement les étoiles du drapeau des États-Unis) proposent le portrait d’artistes et leurs créations. Enfin, des vitrines exposent des objets de design.

Si ces deux expositions sont liées à la grande manifestation par le thème des Etats-Unis, la troisième en revanche échappe à cette logique mais privilégie l’un des thèmes exposés : le design. La Géographie de la couleur présente les travaux du designer-coloriste français Jean-Philippe Lenclos (1938 -) selon une scénographie organisée par Ubald Klug (1932 -). Cette dernière a été conçue de façon à présenter les œuvres de manière didactique : il s’agit de faire comprendre la méthode d’analyse de la couleur en architecture. Ainsi, des panneaux à vitrine sont organisés selon cinq parties qui suivent une logique pédagogique. S’y côtoient dessins, maquettes, photographies, pots de peinture, échantillons de terre, livres, revues, cercles de couleur et d’autres objets divers.

Inscrites dans la logique globale de programmation inaugurale du Centre Pompidou, ces trois expositions misent sur une présentation didactique et attractive spécifiques à chacune.

Cependant ces expositions sont relativement peu documentées. Or écrire l’histoire d’une exposition suppose un travail minutieux de recherches et de comparaisons entre différentes sources : catalogue -quand il existe-, dossier de presse, revues de presse, correspondances, dossiers administratifs et financiers, photographies. Cela est d’autant plus vrai pour les expositions inaugurales du CCI dont les archives sont singulièrement clairsemées.

Inaugurales, ces expositions ont-elles été organisées dans un tel climat d’effervescence ne favorisant pas la conservation des documents de travail ? Ou les archives n’ont-elles pas été remises ? Il manque de nombreux documents essentiels pour établir une fiche complète d’exposition.  Par exemple, il n’y avait pas forcément de bornes de comptage ni de billets délivrés. Aujourd’hui il n’est plus possible de connaître la fréquentation de ces expositions.

De plus, le fait ces expositions relèvent du CCI a compliqué mes recherches. En effet, le CCI est un centre qui a été rattaché au Centre national d’art moderne et de culture. Comme souvent dans ce cas, de nombreux documents ont été perdus ou détruits lors du déménagement. Néanmoins, nous pouvons partiellement contourner ce problème en contactant des personnes qui ont travaillé au CCI à cette période et qui, enthousiastes, répondent à nos questions avec plaisir.

J’ai rencontré un autre obstacle pour écrire l’histoire de mes trois expositions Géographie de la couleur,  Les Avatars de Miss Liberty et Design aux USA : l’absence de catalogue ou de toute autre publication promotionnelle contemporaine de l’exposition. Par conséquent, j’ai dû croiser les informations récoltées dans les archives (boîtes et courriers numérisés) et celles obtenues à la suite de l’analyse des photographies. C’est une expérience intéressante mais pas toujours assurée ; c’est pourquoi, il ne faut garder que les informations issues de la confrontation des sources, en s’appuyant notamment sur les archives administratives.

D’autre part, peu d’ouvrages conservés à la Bibliothèque Kandinsky traitent de ces expositions. Seules deux références sont incontournables : Centre National d’Art et de Culture Georges Pompidou, Le Bulletin, Paris: C.N.A.C.*1 ; et, Musée National d’Art  Moderne – Centre de Création Industrielle (Paris), Bulletin mensuel d’information du Centre de création industrielle, Paris : Centre de création industrielle. Ces revues permettent notamment de trouver les dates exactes de l’exposition et sa description.

Enfin, les photographies constituent un des supports les plus importants pour écrire une exposition. Cependant, dans le cas du CCI, elles ne sont pas inventoriées individuellement et sont dans des boîtes peu appropriées pour leur bonne conservation. C’est pourquoi, depuis le début du mois d’août 2012, une campagne de reconditionnement en vue d’une numérisation a été engagée.

  1. cote du périodique à la bibliothèque Kandinsky: P 383 []

Laëtitia TIRANO

– 2008: Baccalauréat scientifique (spécialité Physique/Chimie)
– 2008-2011: Classes préparatoires aux grandes écoles (spécialité Histoire de l’art / option Latin)
– 2009-2011: Participation à deux projets de mise en valeur du site Lycée Michelet
– 2011-2012: Master 1 -Patrimoine, muséologie et numérique (Paris Ouest Nanterre)
– 2011-2012: Stage de médiation culturelle au Musée du Quai Branly
– 2012: co-organisatrice de la Nuit des Musées 2012 du Musée du Quai Branly (dans le cadre du stage)
– 2012: Stage « Histoire des expositions » à la Bibliothèque Kandinsky -Centre Pompidou
– 2012-2013: Master 2 pro -Médiation culturelle, patrimoine et numérique

More Posts

A propos Laëtitia TIRANO

– 2008: Baccalauréat scientifique (spécialité Physique/Chimie)
– 2008-2011: Classes préparatoires aux grandes écoles (spécialité Histoire de l’art / option Latin)
– 2009-2011: Participation à deux projets de mise en valeur du site Lycée Michelet
– 2011-2012: Master 1 -Patrimoine, muséologie et numérique (Paris Ouest Nanterre)
– 2011-2012: Stage de médiation culturelle au Musée du Quai Branly
– 2012: co-organisatrice de la Nuit des Musées 2012 du Musée du Quai Branly (dans le cadre du stage)
– 2012: Stage « Histoire des expositions » à la Bibliothèque Kandinsky -Centre Pompidou
– 2012-2013: Master 2 pro -Médiation culturelle, patrimoine et numérique

Une réflexion au sujet de « Trois expositions inaugurales du CCI, Centre de Création Industrielle »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *