Le Forum : le symbole du Centre Pompidou

Dès l’ouverture en 1977, le Forum est devenu une place symbolique pour le Centre Pompidou comme la pyramide l’est aujourd’hui pour le musée du Louvre. En terme de programmation culturelle, beaucoup d’expositions importantes s’y sont déroulées jusqu’à nos jours.

La question de la fonction du Forum a surgi en travaillant sur une exposition : celle qui s’est tenue en 1996, Design japonais 1950-1995.  Cette exposition montrait la diversité du design japonais, son évolution et ses points forts. Sur les deux niveaux du Forum, le parcours de l’exposition donnait à voir quelques 300 objets sélectionnés pour leur qualité esthétique et leur portée historique dans de nombreux domaines : mobilier, design industriel, graphisme, packaging, objets de la table, textile et mode.

Ce qui m’a marqué sur l’exposition est la scénographie et le parcours spectaculaire. Dans le Forum Haut, un grand logo de l’exposition, que Katsumi Komagata, designer japonais a élaboré pour l’exposition, est installé au sol.  Ce logo consiste en cinq ellipses qui représentent à la fois les îles principales du Japon et les cinq périodes que l’exposition aborde. Puis des œuvres représentatives sont installées  – la voiture de Honda, la moto de YAMAHA, le tabouret de Sori Yanagi, etc.  Ces œuvres sont, pour ainsi dire des vedettes dans le domaine du design japonais, donnant au Forum Haut un rôle de bande-annonce de l’exposition à l’égard des visiteurs.

M5050_X0031_CCI_235_0033_P
Vue de l’exposition Design japonais 1950-1995 ©Bibliothèque Kandinsky, MNAM-CCI, Centre Pompidou, photographe Jean-Claude Planchet.

Dans le Forum Bas, nous pouvons observer une remarquable scénographie, des panneaux de toiles de coton grège. C’est une sorte de rideaux, appelé Noren en japonais, traditionnellement placée au seuil des maisons et des boutiques japonaises.  Cette installation audacieuse a la triple fonction de délimiter l’espace, d’accompagner une déambulation et de suggérer des passages.

M5050_X0031_CCI_235_0044_P
Vue de l’exposition Design japonais 1950-1995 ©Bibliothèque Kandinsky, MNAM-CCI, Centre Pompidou, photographe Jean-Claude Planchet.

En comparaison avec d’autres expositions dans les années 1990 qui se sont tenues dans les autres salles, telles que la Grande Galerie ou la Galerie Nord, la scénographie y était plus sobre et classique. Par exemple, l’exposition en 1992 et 1993, Art d’Amérique Latine 1911- 1968, qui s’est tenue dans la Grande Galerie.  Le Centre Pompidou a présenté la première rétrospective à Paris sur l’art de l’Amérique latine du début du XXe siècle à l’occasion de l’événement Amériques  Latines. Cette exposition reprend le même principe que l’exposition Design Japonais 1950-1995 : une exposition rétrospective d’une catégorie d’art. Cependant le parcours se déroulait chronologiquement et la scénographie était composée principalement par des cimaises et des murs, dans un parcours plutôt classique et convenu.

Ainsi, il semble que les expositions dans le Forum soient souvent plus spectaculaires et audacieuses en terme de scénographie et de parcours. En jetant un regard rétrospectif  sur des expositions du Centre,  on note que l’utilisation du Forum,  pour une exposition complète ou pour une partie d’exposition, a lieu deux ou trois fois par an depuis 1977. Comme par exemple, le Crocrodrome de Jean Tinguely ou La Kermesse héroïque de Salvador Dali, expositions représentatives, qui se sont tenues dans le Forum à l’ouverture du Centre.

Salvador Dali, La Kermesse héroïque
Vue de l’exposition Salvador Dali ©Bibliothèque Kandinsky, MNAM-CCI, Centre Pompidou, photographe Jacques Faujour.

Lors de l’exposition de Salvador Dali en 1979,  en plus du Forum, neuf salles ont été consacrées pour l’exposition.  Le parcours chronologique retraçait la carrière de Dali, ces salles permettant au public de comprendre chronologiquement la carrière de l’artiste tandis que le Forum a permis d’exprimer la forte créativité de Dali.

Or il est possible de remarquer deux points importants sur les caractères des expositions dans le Forum : en premier lieu, le Forum ouvert sans restriction à l’égard du visiteur sert de bande-annonce d’exposition. En second lieu, l’artiste lui-même participe à l’élaboration de la scénographie et du parcours, les expositions ont donc tendance à devenir plus spectaculaires. Le plan du Forum en était probablement la cause:  originairement il y avait peu de cloisonnements et de cimaises, il offrait donc plus de liberté en tant que place d’exposition que les autres salles du Centre. L’usage du Forum est donc plus facilement laissé libre à l’artiste que l’usage des salles d’exposition plus classiques dans les étages.

D’ailleurs, c’est le Centre de Création Industrielle (CCI) qui était chargé de la programmation du Forum.  Avant le grand réaménagement du Centre de 1997-1999, le  CCI s’occupait principalement des programmations du Forum, de la salle de documentation du CCI (RDC), et de la Galerie du CCL (Mezzanine). Après l’aménagement, la position de chaque partie du Forum a un peu changé. Par exemple, l’atelier des enfants se trouvait dans le Forum Haut (RDC), mais  il se trouve maintenant sur la mezzanine.

De plus, progressivement, le nombre d’expositions dans le Forum a diminué, alors qu’il avait plusieurs interventions artistiques pendant plus de 30 ans. Plusieurs raisons sont possibles : en premier lieu, après l’aménagement, le nombre de salles d’expositions dans le Centre a augmenté, diminuant semble t-il le nombre d’exposition dans le Forum. En second lieu, pour une question de sécurité; en effet, lors de l’exposition de Dali en 1979, il y a eu un accident : un enfant a cassé une partie de l’installation. En terme de surveillance d’œuvres, il fallait donc apporter une attention minutieuse au mouvement de visiteurs.

De nos jours, le Forum du Centre est davantage un espace dédié à la circulation des visiteurs qu’un espace d’exposition. Dans le Forum Haut, il y a un accueil prés de l’entrée et une billetterie et un vestiaire au fond. De l’autre côté, se trouve une boutique et une librairie. Le visiteur peut ainsi récupérer plusieurs informations telles que les expositions en cours ou les événement culturels à partir des panneaux suspendus ou bien du moniteur qui se trouve près de l’escalier mécanique.  Et, ces derniers jours, plusieurs enquêteurs sont installés pour un sondage de parcours du visiteur. Le Forum est donc aussi le lieu pour échanger des informations entre le visiteur et le Centre.

Alors que la modalité de l’utilisation a changé au fil du temps, le Forum du Centre encore maintenant joue le rôle représentant l’esprit de la construction du Centre : faire rencontrer au public des cultures diverses.


Ryutaro NAMBU

Etudiant de l’Université Paris X. Master professionnel : Médiation culturelle, patrimoine et numérique.
Le thème de recherche est la médiation culturelle franco-japonaise.

More Posts

A propos Ryutaro NAMBU

Etudiant de l’Université Paris X. Master professionnel : Médiation culturelle, patrimoine et numérique.
Le thème de recherche est la médiation culturelle franco-japonaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *