Colloque international « Histoires d’expositions » : appel à contributions

Organisation : LABEX Arts-H2H, Université Paris 8, Centre Pompidou Dates : 6, 7, 8 février 2014 Lieux

  • Centre Pompidou, Paris
  • Université Paris 8, Saint-Denis
  • INHA (Institut national d’histoire de l’art), Paris

Initié en 2011, le projet « Histoire des expositions au 20e siècle », développé dans le cadre du Labex Arts-H2H, vise à produire une réflexion critique et interdisciplinaire sur le phénomène des expositions à notre époque. Ce projet piloté par deux laboratoires de recherche de l’Université Paris 8 et par le Centre Pompidou a consisté dans un premier temps à mettre en œuvre différents principes de collecte et d’archivage dans le but de créer un catalogue raisonné des  expositions du Centre Pompidou. Cette  première phase a permis de remarquer que le fait de traiter des expositions est une opération complexe : à chaque fois se posent des questions de choix d’objets, d’accès à l’information, d’agencement et de modes de restitution de ces informations. Écrire au sujet des expositions — chercher à en restituer l’histoire notamment — c’est ainsi prendre en compte la pluralité de leurs déterminations. En décembre 2012, une journée d’étude a permis de faire le point sur les enjeux de la constitution d’une archive ouverte de l’exposition à la fois pour une institution telle que le Centre Pompidou et pour le monde des musées ou de la recherche. La deuxième phase du projet prolonge les mêmes questions et les étend à des domaines et méthodes d’investigation plus larges — histoire de l’art, esthétique, muséologie, histoire des politiques culturelles… Le catalogue raisonné avait permis de faire émerger des questions touchant à l’archivage des expositions, à l’accès aux informations les concernant, à leurs acteurs. Le colloque de février 2014 propose, quant à lui, des perspectives à la fois plus étroites et plus étendues. Plus étroites, en ce que des exemples concrets d’expositions seront présentés dans leur sin gularité propre ; plus étendues, en ce qu’il ne s’agira pas de se contenter de l’exemple des expositions du Centre Pompidou mais de rendre compte de ce qu’est l’exposition à la fois à notre époque — ici ou ailleurs — et dans une historicité qu’il s’agira de questionner — notamment au travers de l’émergence de ce que l’on pourrait nommer un système de l’exposition (expo-système) . Les axes proposés sont les suivants : Axe 1 : Histoire des formes de l’exposition Le premier axe s’attache aux genres de l’exposition. Il s’agit à la fois de rendre compte de ce que sont les formes d’exposition et de rattacher ceux-ci à d’autres phénomènes plus larges (déterminations sociales et politiques notamment). Des études de cas permettront d’enrichir ces questions.

  • Expositions artistiques et non artistiques
  • Monographies (l’exposition au service des artistes)
  • Exposition thématiques (expositions de commissaires-auteurs)
  • Expositions discursives ou participatives (l’exposition comme forum)
  • B iennales (expositions comme rendez-vous récurrents) 

Axe 2 : L’exposition et ses pratiques Le deuxième axe aborde plus précisément les différents aspects de la pratique des expositions. Il est question à la fois d’en dessiner les spécificités et les interactions multiples. Des études de cas sont là aussi envisageables.

  • Accrochages et parcours (expositions permanentes ou temporaires)
  • Gestion des œuvres et d’objets en tout genre
  • Production (questions techniques et/ou économiques)
  • Réception et évaluation de la réception
  • Documentation (catalogue, outils de communication)

 Axe 3 : Les acteurs de l’exposition Le troisième axe concerne les « acteurs » de l’exposition : commissaires, conservateurs, artistes, scénographes…) et la manière dont ces acteurs participent à la création d’un objet complexe et composite.

  • Conservateurs
  • Commissaires indépendants
  • Scénographes
  • Médiateurs
  • Critiques
  • Publics

Axe 4 : Expositions et institutions Le dernier axe s’intéresse à des questions plus générales de politique culturelle. Il s’agit notamment de s’interroger sur la manière dont différentes structures et institutions – musées, centres d’art, galeries… , intègrent la question de l’exposition et lui donnent sens.

  • Musées / FRAC
  • Centres d’art / Kunsthalle
  • Galeries commerciales ou associatives
  • Expositions hors institutions (ex situ)
  • Relations entre artistes, acteurs culturels et institutions

Responsables scientifiques :

  • Jérôme Glicenstein, Université Paris 8 (EA 4010 AIAC)
  • Bernadette Dufrêne, Université Paris 8 (Paragraphe)
  • Catherine Grenier, Centre Pompidou (MNAM/CCI)

Comité scientifique :

  • Bruce Altshuler (New York University)
  • Carles Guerra (MACBA, Barcelone)
  • Laurent Le Bon (Centre Pompidou Metz)
  • Mark Nash (Royal College of Art, Londres)
  • Jean-Marc Poinsot (Université Rennes 2)
  • Angéline Scherf (ARC, Musée d’Art Moderne Ville de Paris)
  • Didier Schulmann (Bibliothèque Kandinsky MNAM/CCI)
  • Mary Anne Staniszewski (Rensselaer Polytechnic, New York)

Comité d’organisation :

  • Nathalie Desmet
  • Gwenaëlle de Kerret
  • Benjamin Barbier

Modalité de soumission des propositions : Les propositions devront parvenir sous forme d’une problématique résumée (3.000 signes maximum, espaces compris) avant le 15 septembre 2013 par courriel à Nathalie Desmet (nathalie.gm.desmet@gmail.com). Formats de fichier acceptés : Word 2003-2007 (.doc ou .docx) ou rich text format (.rtf).  


Stéphanie Rivoire

Conservatrice des Archives – Bibliothèque Kandinsky – MNAM/CCI
Chargée de projet Catalogue raisonné des expositions au Centre Pompidou

More Posts

Follow Me:
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *